mardi 26 septembre 2017

Lo Pinyol, Barcelone




Vraiment un endroit très sympathique et plein de charme que ce bar à Tapas situé au sud du quartier de Gracia. A première vue une bodega mais si elle semble être plutôt classique, celle-ci a quelque chose d’un peu particulier, un savant mélange entre bar traditionnel, maison privative et endroit assez branché probablement lié au fait que nous sommes dans Gracia. « Lo Pinyol » se trouve dans une petite rue perpendiculaire à l’avenue Diagonale, reconnaissable par l’ardoise extérieure qui propose vermut, bières et cava.


L’intérieur a un charme fou avec ses structures d’antan, tonneaux en hauteur, tables de marbres, chaises de bistrots ; son très beau sol avec d’anciens carrelages, ses lumières tamisées, son lustre un peu baroque. Rien n’a vraiment changé depuis des décennies mais malgré tout, il y a quelque chose de très soigné.




Comme toute bodega qui se respecte, on peut y acheter du vin au détail depuis les tonneaux mais aussi des bouteilles qui sont exposées que l’on peut aussi consommer sur place. Priorat, vermut, moscate, ribera duero, tout est en vente. Les tonneaux exposés parait-il sont vides et le vin provient d’autres barriques plus accessibles.



En bas à gauche, les tireuses sont connectées aux divers tonneaux et même des channes d’étain. Je doute que l’on appelle cela channe ici, mais bon c’est le terme genevois que j’utilise…


Le plus inattendu est au fond de cette bodega, cette petite pièce qui ressemble plus à une chambre dans un appartement que vraiment une salle de restaurant ou de bar. On peut entre-apercevoir une espèce de rideau opaque, des tableaux d’artistes et des étagères où sont rangés des livres. Il faut savoir que ceci n’est pas un hasard car l’endroit a été créé par un libraire de Valence, Pau Raga et un artiste de Barcelone, Carles Poy.


Transformée en salle à manger, cette pièce a quelque chose d’assez singulier et plutôt très conviviale. « Lo Pinyol » fût créé en 1943 par donc une famille Piñol puis fût amélioré pour y amener charme et confort. Le nom passa de Piñol à Pinyol qui sont les pignons que nous connaissons. La pièce que je viens de mentionner était donc à l’époque l’appartement de cette famille.


On pourra évidemment rester au bar, l’ambiance est enjouée et donne presque l’impression que nous sommes dans une fête privée.


La carte des consommations est plutôt intelligente avec une belle majorité de petits producteurs catalans. Le vin se sert au verre ou à la bouteille, ici un Costers Segre ONRA, à base de grenache, chenin blanc et sauvignon blanc. Vin biodynamique très agréable.


Autrement le vermut maison est particulièrement très bon.


On peut grignoter quelque tapas comme des sandwichs, croquettes, petits poivrons verts, fromages, charcuteries, esgarraet plat de la Valence à base de poivrons rouges, omelettes et des olives.


Un endroit vraiment très agréable dans lequel l’on peut en fait passer toute la soirée, prendre un verre avant ou après le repas et même y manger. J’ai particulièrement apprécié son ambiance, le côté très étudié de la décoration qui même si très authentique a soigneusement été remis presqu’au goût du jour, sa belle sélection de vins et de tapas.

lundi 25 septembre 2017

The Beerket, Barcelone




Dans le circuit des bars à bières, en voici un avec une architecture plutôt moderne au sud de Gracia, plus proche de l’avenue Diagonal. Sa particularité étant que l’on y puisse y venir remplir son « growler » qui n’a pas vraiment de mot équivalent en français. Il s’agit tout simplement d’une bouteille en verre sombre (les UV altèrent la bière) d’une capacité d’environ 2 litres que l’on remplit directement au bec pression de son bar préféré ou de sa brasserie. On ferme ensuite le bouchon mécanique afin de préserver le maximum de gaz carbonique et de ne pas altérer la fraicheur du produit. On peut ensuite emporter sa bière partout et la déguster chez soi.


L’intérieur consiste en un bar, quelques tabourets et tables avec une ambiance assez nordique dans cette décoration. Hauts plafonds, lampes contemporaines, des couleurs blanches, grises et noires. Quelque chose d’épuré mais tout de même une très bonne ambiance.





Les tireuses sont ici assez particulières et je dois dire que je n’en avais jamais vu des comme celles-là. Elles servent aussi bien à servir les clients pour la consommation sur place que de remplir les « growler ».


Au-dessus, les bières du moment aussi bien locales qu’internationales, avec les prix incluant les bouteilles à l’emporter. Possibilité d’acquérir son « growler » si j’ai bien compris pour la modique somme de 3 euros.


Il faut aussi mentionner que la rampe d’escalier permet de rejoindre un premier niveau où l’on peut faire des dégustations de bières en bouteilles ou tout simplement s’asseoir si le bas est plein.



La Silver Peel de chez Garage Co, bière de Barcelone est classée comme acidulée, se rapprocherait le plus des bières belges type kriek, avec le côté un peu fruité.


Un sympathique endroit qui propose donc cette formule de bouteilles à emporter, qui d’ailleurs existe et est populaire depuis de nombreuses années aux USA. La sélection est de qualité, le lieu moderne, une belle adresse.